RQAP et SAAQ: Quand chaque sou compte

Le 26 avril, Revenu Québec déposait dans mon compte un montant de 136.51$ à titre de remboursement d’impôt pour 2011. J’avais à peine vérifié la présence du dépôt chez RBC que je recevais mercredi 2 mai une autre lettre, datée du 30, me demandant un paiement de 111.91… dû pour le 30 avril.

J’aimerais bien que l’on m’explique pourquoi les fonctionnaires n’ont pas tout de suite calculé leur dû mais bon, on repassera, l’important pour moi est de ne pas payer un sou d’intérêt sur ce solde réclamé sans aucune période de grâce.

Cher ministère du revenu, laissez faire les phrases langoureuses. J’ai déclaré mes (faibles) revenus par honnêteté, pour ne pas disparaître du système. Je me console à l’idée que ma petite contribution finisse dans un versement sur la dette, n’ayant plus droit aux services publics québécois. Parallèlement, même si le chiffre est honteusement trop bas, il n’en demeure pas moins que c’est ma meilleure année à vie: Avant de travailler 70 heures par semaine à la moitié du salaire minimum, je n’avais jamais réussi à me trouver d’emploi à temps plein!

Je constate cependant que Québec se sert allègrement de ma déclaration d’exilé pour renflouer ce monstre déficitaire qu’est le Régime Québécois d’Assurance Parentale. On a même pris la peine de souligner que l’on calcule ce montant sur des revenus de travail provenant de l’extérieur du Québec.

C’est le deuxième coup de la sorte que me fait la Grèce de l’Amérique en une semaine. Lundi après-midi, la SAAQ m’a facturé 12.20$ de « frais » pour avoir renouvelé mon permis de conduire 40 jours en retard parce que je n’étais pas au Québec. La SAAQ n’est-elle pas un autre monstre déficitaire?

Intéressant, d’ailleurs, de comparer les 5 lettres me suppliant d’aller prendre ma photo à la SAAQ avec les 2 m’enjoignant à obtenir ma nouvelle carte d’assurance-maladie: on est beaucoup plus intéressé à aller collecter des revenus d’un citoyen que lui rappeler qu’il est une source de dépenses s’il est malade.

Quand on a des finances aussi exécrables que le Québec, chaque sou compte. Et de toute manière, de quoi je me plains, l’important, c’est d’être heureux comme peuple, n’est-ce pas Raymond?

0 Responses to “RQAP et SAAQ: Quand chaque sou compte”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




mai 2012
D L M M J V S
« Avr   Juin »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories

Mises à jour Twitter


%d blogueurs aiment cette page :